Règlement d’ordre intérieur

(septembre 2019)

1. Conditions d’admission à la formation

 

1.1. Demande

 

La demande doit être introduite par écrit ou par email et parvenir au président, accompagnée des pièces justificatives.

Le président accuse réception des documents reçus. Si la candidature est recevable en fonction du respect des conditions formelles, il transmet les informations nécessaires aux membres du comité de formation. Celui-ci examine la demande et communique sa décision au président:

  • Décisive dans le cas des aspirants ;

  • Consultative dans le cas des candidats, des membres et des didacticiens. L’avis peut être favorable, défavorable ou partagé.

La décision et l’avis seront communiqués à l’Assemblée Générale.

L’analyste personnel du postulant ne prend jamais part à ces délibérations, sauf pour l’attribution du titre de didacticien.

Le président fait parvenir à tous les membres, un mois avant la date de l’assemblée générale, la liste de tous les postulants, accompagnée des informations utiles concernant leur candidature et l’avis du comité de formation.

Tout membre de l’Ecole, sauf l’analyste personnel, peut manifester son opposition par écrit ou par email à la candidature au plus tard 15 jours avant l’assemblée générale, en adressant ses motifs au président qui en avisera l’assemblée générale.

1.2. Le statut d’aspirant

Toute personne désireuse d’approfondir la pensée jungienne peut demander à obtenir ce statut ; pour les candidats analystes de notre Ecole il s’agit d’une première phase obligatoire de la formation.

Au cours de cette phase, les membres et les aspirants seront amenés à mieux se connaître.

Conditions d’admission

Le postulant s’est engagé de façon suffisante dans une analyse personnelle; d’autres expériences psychothérapeutiques peuvent être prises en compte. Le comité de formation en jugera.

Il doit marquer son adhésion écrite aux statuts sociaux, au règlement d’ordre intérieur et au code de déontologie de l’Ecole.

Il doit prendre rendez-vous et avoir rencontré avant le 30 novembre deux membres du comité de formation de son choix, autres que l’analyste personnel et exprimer ses motivations, son désir et ses projets, ce qu’il attend de la formation. Ces entretiens donnent lieu à honoraires.

Le comité de formation se prononce concernant l’admission, qui doit être renouvelé chaque année. Les aspirants peuvent participer aux activités que l’Ecole organise. Ils ne sont pas membres de l’Ecole et ils ne figurent pas sur la liste des praticiens. Les aspirants qui ont une pratique psychothérapeutique peuvent cependant déjà se faire superviser par les didacticiens de l’Ecole.

Il s’engage à activement travailler à ce que a été établi comme nécessaire à leur évolution (point de vue quantitatif et qualitatif) lors de leur rencontre avec le comité de formation.

 

1.3. Le statut de candidat

Le comité de formation examine la demande et communique sa avis au président

L’ Assemblée Générale peut suivre ou non cet avis : une majorité des deux tiers des voix présentes ou représentées est requise pour l’admission d’un candidat.

Celui-ci est habilité à pratiquer l’analyse sous supervision, mais n’a pas qualité de membre.

Conditions d’admission

Le postulant s’est déjà engagé dans une analyse personnelle (240 séances au minimum).

Il doit en outre justifier d’un diplôme universitaire (médecine, psychologie, équivalent) ou d’une formation rigoureuse jugée suffisante par le Comité de Formation. Une formation clinique en psychiatrie est en tout cas indispensable.

Le postulant a suivi activement le programme organisé par le comité de formation à l’intention de l’aspirant pendant deux ans et a fait preuve de connaissances théoriques suffisantes en matière de psychologie analytique et de psychanalyse avec un travail théorique remis aux membres du comité de formation avant le 15 novembre).

Il est capable de parler de manière vécue de sa propre analyse, et manifeste les qualités nécessaires pour entamer une pratique analytique supervisée par des didacticiens de l’Ecole.

Il doit prendre rendez-vous avec deux membres du comité de formation (autres que l’analyste personnel). Ces entretiens doivent avoir lieu avant le 30 novembre et donnent lieu à honoraires.

Cursus de formation

Les modalités de cette formation seront déterminées individuellement par le comité de formation et tiendront compte:

  • a. de la formation générale du candidat;

  • b. de ses connaissances théoriques;

  • c. d’une expérience des phénomènes psychanalytiques de groupe;

  • d. d’une participation à des travaux théoriques et appliqués (séminaires, lectures de textes, groupe de réflexion, ...)

1.4. Le statut de membre

Le comité de formation examine les demandes et communique son avis au président, favorable, défavorable ou partagé.

Les demandes sont examinées par l’Assemblée Générale qui les accepte ou les refuse après la présentation d’un travail clinique.

Une majorité des deux tiers des voix présentes ou représentées est requise.

Conditions d’admission

Pour être admis en tant que membre, le postulant a suivi activement le programme organisé avec l’accord du comité de formation à l’intention des candidats et a démontré au cours du travail avec les superviseurs qu’un réel apprentissage de la profession d’analyste a pu avoir lieu. Ces supervisions comportent au minimum 150 heures de travail réparties sur au moins deux années (les supervisions effectuées par un didacticien de notre Ecole lorsque le postulant était encore aspirant entrent en compte dans ce calcul). Elles doivent être effectuées avec au moins deux analystes didacticiens autres que l’analyste personnel. Les contrôles porteront sur au moins 180 heures de travail analytique.

Un travail clinique (écrit et présenté oralement devant les membres) doit lui permettre de montrer son aptitude à exercer la profession d’analyste, aux points de vue du respect de la technique, de la compréhension de la théorie et du maniement de la relation analytique dans le transfert et le contretransfert.

1.5. Le titre de didacticien

Le comité de formation examine la demande et communique son avis au président, qui le transmet à l’assemblée générale avec les informations sur le cursus suivi.

La nomination au titre de didacticien est décidée souverainement par l’assemblée générale. Une majorité des deux tiers des voix présentes ou représentées est requise.

Conditions d’admission

Tous les membres peuvent poser leur demande au titre de didacticien sept ans après leur admission comme membre de l’Ecole.

Le postulant a une expérience et une pratique analytique suffisantes, a fait preuve d’un engagement actif dans la vie de l’Ecole, a eu une activité scientifique et a effectué des publications psychanalytiques (revues scientifiques, volume officiel de publications de l’E.B.P.J., etc.). Il a fait plusieurs exposés dans le cadre de l’E.B.P.J. dont la valeur scientifique et psychanalytique a été appréciée, et est reconnu par ses pairs pour sa compétence et sa rigueur professionnelle, ainsi que pour ses qualités didactiques et éthiques.

Membres didacticiens

Milen Baron

Dirk Vergaert

Marc Leysen

Jan Tilley

Jos de Vogelaer

Roland Schols

 

1.6. Le titre de membre d’honneur

Il s’agit d’un titre honorifique que l’assemblée générale décide d’accorder à certains membres, en remerciement des services rendus à l’Ecole.

 

2. Les organes institutionnels

 

2.1. Conseil d’administration

 

Le conseil d’administration est responsable devant l’assemblée générale. Il doit prendre toutes les dispositions nécessaires à l’exécution des décisions prises en assemblée générale.

Composition

Les administrateurs sont au nombre de trois au moins et de sept au plus. La durée de leur mandat est régie par l’article 20 des statuts. La demande doit être introduites auprès du président.

Le président, le vice-président, le secrétaire, le trésorier et les autres administrateurs sont élus par l’assemblée générale. Une majorité des deux tiers des voix présentes ou représentées est requise pour leur élection.

Membres

Dirk Vergaert, président

Marie Anne Smet, secrétaire

Walter De Clercq, thésaurier

Jos De Vogelaer

Claudia Stiens

 

2.2. Comité de formation

 

Le comité de formation se compose de quatre membres au moins dont au moins deux didacticiens, élus par l’assemblée générale (à la majorité simple) pour deux ans. Leur mandat est renouvelable deux fois. Les membres qui n’ont pas obtenu le titre de didacticien peuvent être éligibles à condition d’être membre de l’Ecole depuis au moins cinq ans. Les demandes doivent être introduites auprès du président.

La comité de formation devrait se réunir trois fois par an.

Les membres du comité de formation désigneront parmi eux un secrétaire.

Les aspirants et les candidats rencontreront le comité de formation pour évaluer leur progression au moins une fois par an. Les membres du comité de formation seront à la disposition des aspirants ou des candidats se posant des questions.

Responsabilités

Le comité de formation est responsable de sa mission devant l’assemblée générale. Il examine toutes les demandes (voir ‘les conditions de l’admission à la formation’) et en fait rapport au président, qui transmettra les décisions et avis à l’assemblée générale.

Le comité de formation a pour mission d’évaluer le travail des aspirants, de surveiller le cursus de formation des candidats et d’adapter le contenu de la formation au besoin de chacun d’eux.

Le comité de formation peut exclure du cursus de formation les aspirats que ne répondraient pas aux exigences prévus par les Statuts et le R.O.I. Il peut proposer à l’Assemblée Générale d’exclure du cursus de formation les candidats qui ne répondraient pas aux exigences prévues par les Statuts et le R.O.I.

Le comité de formation a aussi la responsabilité d’organiser des activités scientifiques ou de formation (cours, séminaires, conférences, rencontres avec d’autres associations, etc.) et de prendre en charge les publications de l’Ecole. Il peut se faire aider dans cette mission par des membres qui ne font pas partie du comité de formation.

Membres du comité de formation

Jos De Vogelaer

Claudia Stiens

Marie-Anne Smet

Catherine Massin

Milaine Baron

 

2.3. Comité d’éthique

 

Fonctionnement

Le comité d’éthique est à la disposition de tout membre désireux de parler d’un problème éthique qui le concerne seul. Cette démarche sera gardée secrète.

Il est chargé de recevoir toute plainte à propos d’un non-respect du code de déontologie et de l’examiner en tenant compte des deux parties. Sur cette base, il lui revient de juger si cet examen peut s’arrêter là, sous sa seule responsabilité.  

Le comité d’éthique est habilité à prononcer des sanctions mineures. Les sanctions majeures seront présentées au bureau élargi (comité d’éthique et conseil d’administration). Elles seront provisoirement opératoires et soumises à la prochaine assemblée générale à qui il appartiendra de les entériner.

Les sanctions mineures sont: l’avertissement, le blâme, les mesures réparatrices, les mesures probatoires pour un délai déterminé. Les sanctions majeures sont : la suspension temporaire d’une fonction ou de l’Ecole, l’exclusion.

Le comité d’éthique est habilité à présenter à l’Ecole toute proposition jugée nécessaire en matière d’éthique.

Composition

Le comité d’éthique se compose de trois membres qui ont au moins cinq ans d’ancienneté dans l’Ecole. Ils sont élus par l’assemblée générale (à la majorité simple) et renouvelables par tiers tous les deux ans. Leur mandat est renouvelable deux fois. L’assemblée générale désignera en outre trois suppléants. Les candidatures doivent parvenir au Président.

Membres du comité éthique

Jos de Vogelaer, 1 rue du Moulin, 1357 Hélécine, jdevogelaer@gmail.com

Milène Baron, 5 rue du Buis, 1170 Bruselles, milene.baron@gmail.com

Roland Schols, 20 rue Victor Oudart, 1030 Bruxelles, roland.schols@gmail.com

Suppléants

Walter De Clercq, Osylei 17A, 2640 Mortsel, walter.de.clercq2@telenet.be

Marie-Anne Smet, Verbindingslaan 14, 1060 Brussel, marieannesmet@skynet.be

Bruno Verplaetse, De Croixlaan 34, 1910 Berg